De / Fr / It / En
 

Histoire

En 2006, l’Association Suisse des Tambours et fifres (ASTF) avait toutes les raisons de célébrer : le 100ème anniversaire de l’ASTF a été largement célébré avec une „Fête Fédérale Suisse“ de grande envergure – et ce à Bâle, la ville où l’on joue du tambour ou du fifre quelque part toute l’année. Le tambour bâlois a eu une influence décisive sur le développement de la culture suisse du tambour. C’est ainsi que la fondation de l’ASTF a été commémorée en 2006. L’association a fêté son anniversaire avec beaucoup de couleurs et de musique et s’est fièrement félicitée d’être devenue l’organe le plus important de la tradition suisse du tambour et du fifre.

La fondation de l’association trouve son origine dans la peur de sombrer dans l’insignifiance. Avec la Constitution fédérale de 1874 et l’élaboration d’une organisation militaire plus moderne et techniquement expérimentée, l’abolition des tambours militaires a été discutée pour la première fois. Déjà en 1819, les tambours ont obtenu leur première ordonnance avec ses propres avec signaux, marche générale, marche du drapeau, marche du drapeau, appel, etc. Malheureusement, les fifres et la musique de campagne traditionnelle ont été abandonnés au profit de la musique de cuivres. Les instructeurs militaires ont reconnu la situation risquée et ont pris position. Dans les années qui ont suivi, des fusions de tambours militaires ont été organisées à l’échelle régionale. Cependant, le désir de fonder une association suisse a été rejeté par le département militaire.

Ce n’est qu’en 1906, lors du deuxième festival intercantonale du tambour, que l’initiative a été prise de s’organiser à nouveau à l’échelle nationale afin de faire une apparition plus forte ensemble et de pouvoir offrir de meilleures possibilités de formation. C’est la fondation de l’Association Suisse des Tambours.

Les origines du tambour et du fifre suisse remontent cependant bien plus loin, au Moyen-Âge. Les fifres et les tambours, ainsi que les cornemuses et autres instruments d’époque, étaient bien connus dans la musique folklorique, probablement importés de l’Orient des siècles auparavant. A partir du XIIIe siècle, les mercenaires suisses parcourent l’Europe, lors de services étrangers, et diffusent ainsi leur musique. Les „Gardes Suisses“, qui existaient déjà au service de plusieurs maisons de souverains européens, avaient souvent leur propre groupe de musique.

JUCA 2019

Pour les enfants et les adolescents, le camp d'été est une expérience musicale et sociale inoubliable.

Lire plus

ASTF-cours moniteur confirmé (cours de master)

08.12.2018

Lire plus

Cours de base pour juger le Piccolo Bâlois

Ce printemps 2019, l’ASTF organise un cours de base pour le jury Piccolo Bâlois!
Délai d’inscription: 31 janvier 2019

Lire plus

Agenda

« 15.12.2018 » loading...
M D M D F S S
26
27
28
29
30
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
1
2
3
4
5
6